Banque

France : les établissements financiers encore appelés à la prudence sur les dividendes et bonus

Le superviseur français de la banque et de l’assurance a appelé à son tour jeudi les établissements sous sa surveillance à « une grande prudence en matière de distribution » de dividendes ou de bonus, et ce jusqu’à septembre prochain au moins.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), nom du superviseur français, « demande aux institutions financières sous sa supervision de demeurer d’une grande prudence en matière de distributions (dividendes, rachats d’action, rémunérations variables) jusqu’au 30 septembre 2021 », a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

Ce faisant, l’ACPR s’aligne sur les recommandations formulées fin décembre par plusieurs autorités européennes de supervision financière.

La raison ? Un contexte sanitaire et macroéconomique toujours « porteur d’incertitudes fortes », détaille le superviseur, qui entend ainsi « continuer de préserver la capacité (des établissements financiers) à soutenir pleinement l’économie réelle durant la crise ».

« S’agissant des dividendes, les institutions sont invitées à communiquer à leur équipe de contrôle habituelle leurs projets éventuels de distribution, accompagnés de tout élément permettant de justifier de leur prudence dans une vision à moyen terme, avant de prendre toute décision au niveau de leur organe social ou de leur assemblée générale », ajoute l’ACPR, précisant qu’elle étudiera chacune de ces demandes au cas par cas.

Ces recommandations interviennent après qu’un certain nombre d’établissements financiers français ont fait part de leur intention de renouer avec les versements de dividendes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *