Banque

Turquie : la banque centrale maintient inchangé son taux directeur

La Banque centrale de Turquie a maintenu inchangé jeudi son principal taux directeur, à 17%, pour le deuxième mois consécutif, une décision conforme à l’attente des marchés dans un contexte de rebond de la livre turque.

« Nous allons veiller avec détermination à l’équilibre entre taux d’intérêt et inflation réelle ou attendue jusqu’à ce qu’une stabilité durable des prix et l’objectif d’un taux (de l’inflation) de 5% puissent être atteints », a déclaré la Banque centrale dans un communiqué.

La livre turque, qui s’était requinquée après des hausses décidées en novembre et décembre, a légèrement gagné en valeur après l’annonce du maintien du taux, s’échangeant à 6,93 TRY contre le billet vert peu après 11H00 GMT.

La décision de la Banque centrale de Turquie, en phase avec les attentes des marchés, a toutefois déçu certains experts économiques qui tablaient sur une nouvelle hausse susceptible de freiner l’inflation (qui a atteint 14,97% en janvier en rythme annuel) et soutenir la monnaie locale.

« Si la Banque centrale souhaite sérieusement lutter contre l’inflation et favoriser une dé-dollarisation ainsi qu’une accumulation décisive de réserves, elle devrait augmenter le taux de 100 points de base », a estimé Timothy Ash, analyste à BlueBay Asset Management.

Mais pour d’autres, le maintien du taux directeur est cohérent avec l’objectif affiché par le gouvernement.

« La décision de la Banque centrale conforte notre point de vue selon lequel les baisses de taux sont encore loin », a déclaré Jason Tuvey, analyste chez Capital Economics, dans une note de recherche.

Selon l’analyste, la décision pourrait aider à soutenir la valeur de la livre turque.

Les deux dernières hausses consécutives du taux directeur, respectivement de 475 et de 200 points de base (soit 4,75 et 2 points de pourcentage), étaient intervenues après le double remplacement début novembre du ministre des Finances Berat Albayrak, gendre du président, par Lütfi Elvan, et du gouverneur de la banque centrale Murat Uysal, par Naci Agbal.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est ouvertement hostile aux taux d’intérêts élevés, estimant, à rebours des théories économiques classiques, qu’ils aggravent l’inflation.

raz-bg/gkg/clp/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *