Digital

Facebook travaille sur une version d’Instagram destinée aux moins de 13 ans

Les hauts dirigeants de Facebook ont un nouveau projet en tête : la création d’une version d’Instagram destinée aux enfants et pré-adolescents de moins de 13 ans. D’après les documents internes obtenus par BuzzFeed News, ce nouveau chantier serait une « priorité » absolue pour le géant américain des réseaux sociaux.

Instagram veut offrir une expérience plus sûre aux utilisateurs mineurs

C’est dans un message destiné à ses employés que Vishal Shah, vice-président des produits chez Instagram, a annoncé les nouvelles ambitions du géant des réseaux sociaux : « Nous allons construire un nouveau pilier jeunesse au sein du groupe de produits communautaires pour nous concentrer sur deux choses : (a) l’accélération de notre travail sur l’intégrité et la confidentialité afin de garantir l’expérience la plus sûre possible pour les adolescents et (b) la construction d’une version d’Instagram permettant aux personnes de moins de 13 ans d’utiliser Instagram en toute sécurité pour la première fois ».

Vous l’aurez compris, le travail d’Instagram autour de la jeunesse s’articulera en deux temps. Le premier objectif sera de rendre sa plateforme plus sûre pour les mineurs de plus de 13 ans (l’âge minimum pour s’inscrire sur Instagram). Un sujet sur lequel le réseau social semble avoir avancé rapidement puisque récemment, il a dévoilé de nouvelles fonctionnalités pour limiter les interactions entre mineurs et adultes au sein de sa plateforme, et a annoncé dans le même temps l’arrivée de nouvelles couches de protection dans les semaines à venir.

Le second objectif sera de créer un tout nouveau réseau social, similaire à Instagram, mais destiné aux enfants et pré-adolescents de moins de 13 ans. À ce propos, Joe Osborne, porte-parole de Facebook, a expliqué : « De plus en plus d’enfants demandent à leurs parents s’ils peuvent rejoindre cette application qui les aide à rester en contact avec leurs amis. À l’heure actuelle, il n’y a pas énormément d’options pour les parents, donc nous travaillons sur des produits additionnels comme nous l’avons fait avec Messenger Kids ».

Pour rappel, Messenger Kids est, comme son nom l’indique, un équivalent de la messagerie instantanée Facebook Messenger, mais réservée aux enfants de moins de 13 ans. Déployée l’année dernière à 74 nouveaux pays, cette application offre des fonctionnalités garantissant un espace d’échange bienveillant aux enfants, tout en laissant aux parents le contrôle de ce qu’il s’y passe.

Facebook ne compte pas se laisser devancer par TikTok et Snapchat

Pour le groupe Facebook, créer un Instagram Junior est évidemment un moyen efficace de protéger les plus jeunes internautes des effets néfastes des réseaux sociaux (cyber-harcèlement, prédateurs, etc), mais c’est aussi (et peut-être même surtout) un moyen de court-circuiter TikTok et Snapchat.

Particulièrement appréciés des plus jeunes générations, ces deux réseaux sociaux gagnent du terrain face à Facebook. En familiarisant toute une jeune génération à son écosystème, le groupe de Mark Zuckerberg fait ainsi un véritable pari sur l’avenir : il espère séduire le plus tôt possible les enfants pour qu’une fois adolescents et adultes, ils continuent d’utiliser les produits de la maison, et notamment Instagram.

Une stratégie qui a déjà fait ses preuves par le passé, et qui est d’ailleurs utilisée dans bien d’autres secteurs. La néobanque Revolut, par exemple, a lancé l’année dernière son offre dédiée aux mineurs avec le même objectif.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *