Banque

La Bourse de Paris entame avril avec entrain (+0,59%)

La Bourse de Paris a fait fi jeudi des nouvelles restrictions annoncées en France, s’arrogeant 0,59% à la clôture de la première séance du mois avant de fermer jusqu’à mardi pour le long week-end de Pâques.

L’indice CAC 40 a gagné 35,73 points à 6.102,96 points au lendemain d’un repli de 0,34%.

« Le marché continue sur sa trajectoire haussière. Même si on a des mauvaises nouvelles en France, les progrès sur la vaccination sont significatifs aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne », commente pour l’AFP Laurent Le Grin, directeur général de DPAM France.

De plus, l’ambitieux programme dans les infrastructures du président américain Joe Biden « va dans le sens des banques centrales qui demandent de la relance fiscale », et contribuent à la « période propice à l’optimisme sur les marchés », poursuit-il.

Aux Etats-Unis, le président américain Joe Biden a proposé mercredi depuis Pittsburgh d’investir quelque 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures, avec l’objectif affiché de créer des « millions d’emplois », tenir tête à la Chine et lutter contre le changement climatique.

Les investisseurs se sont montrés a contrario peu sensibles à la hausse surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage qui ont repassé la barre des 700.000 demandes la semaine dernière aux Etats-Unis, préférant se réjouir de la hausse supérieure aux attentes du secteur manufacturier en mars.

L’OMS a dénoncé jeudi la lenteur de la vaccination en Europe, jugeant la situation épidémique particulièrement « inquiétante » sur ce continent où plusieurs pays ont dû durcir leurs mesures sanitaires, à l’instar de la France.

La fermeture des établissements scolaires, redoutée par les entreprises et annoncée mercredi soir par Emmanuel Macron, va de nouveau perturber l’activité économique durant les prochaines semaines, même si les vacances scolaires devraient en réduire l’impact.

Atos trébuche sur ses comptes

Les commissaires aux comptes d’Atos ont émis une réserve sur ses comptes 2020 aux États-Unis, un camouflet qui a fait plonger le titre en Bourse (-12,42% à 58,26 euros) et alimente une certaine défiance des investisseurs envers un groupe jugé insuffisamment transparent.

Solutions 30 bondit

L’action de la société de services informatiques Solutions 30 s’est envolée en revanche de 27,58% à 13,83 euros après la publication d’un audit la dédouanant d’accusations de « blanchiment » et de « fraude » qui la visaient depuis le mois de décembre.

Vinci bâtit dans le renouvelable

Vinci a grimpé de 2,93% à 89,92 euros après avoir annoncé qu’il allait acquérir les activités dans l’énergie du groupe de construction espagnol ACS pour environ 4,9 milliards d’euros, afin de devenir un grand du secteur des énergies renouvelables.

Danone affine son plan

Le titre du géant agroalimentaire Danone a cédé 0,48% à 58,22 euros. Le groupe a précisé jeudi qu’il envisageait de supprimer 1.850 postes dans le monde dont 458 en France dans le cadre de son projet de réorganisation annoncé en novembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *