Headline

Innovation et grands groupes : les 4 infos à retenir cette semaine

IBM lance la 4e édition de Call For Code

IBM a lancé à la fin du mois de mars la quatrième édition du défi mondial Call For Code, qui appelle les développeur·euse·s et data scientists à apporter leur contribution pour faire face aux grands enjeux actuels. Menée en lien avec le Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l’homme et la Fondation Linux, l’initiative se concentre cette année sur 3 objectifs de développement durable fixés par l’Organisation des Nations unies (ONU) : l’assainissement de l’eau, la lutte contre la faim et la consommation verte. Les participant·e·s sont invité·e·s à constituer une équipe afin d’imaginer des technologies permettant de répondre à ces problématiques. Le projet vainqueur se verra octroyer 200 000 dollars et le soutien de partenaires commerciaux – IBM, mais également la fondation Linux et diverses autorités publiques – pour transformer ce concept en entreprise. Pour mémoire, le concours a attiré, depuis sa création en 2018, 400 000 professionnel·le·s issu·e·s de 179 pays. Tous ensemble, ils et elles ont construit plus de 15 000 applications TechForGood.

SAP soutient la nouvelle promotion de Makesense

L’incubateur Makesense, qui soutient des startups à vocation sociale et environnementale depuis 2014, s’octroie le soutien de SAP. Le groupe spécialiste des logiciels d’application d’entreprise met ses collaborateur·rice·s à contribution pour que son expertise bénéficie à la cinquième promotion d’entrepreneur·euse·s. Son directeur général France, Frédéric Chauviré, est notamment mobilisé. Chaque startup est ainsi accompagnée sur un volet technologique dans le but de consolider son modèle économique et optimiser son prototypage. Cette année, huit jeunes pousses ont été sélectionnées par Makesense – Silo, JokaJobs, Tirelires d’Avenir, Oïkos, Freepry, Metishima, WantToHelp et New Age. Toutes en sont à divers stades de maturité. SAP juge que ce « mécénat de compétences » contribuera à rendre leurs projets pérennes, grâce à un suivi personnalisé par 5 de ses collaborateur·rice·s pendant 4 mois, à raison d’un rendez-vous par mois. Le groupe allemand espère aussi, à travers cette participation, renforcer le bien-être de ses équipes en stimulant leur créativité au quotidien.

Texas Instruments initie le programme TechMatch

Texas Instruments vient de lancer TechMatch, un programme d’accompagnement dédié aux startups. Cette initiative, qui rassemble créateur·rice·s d’entreprises et startups dans le but de favoriser l’innovation en adaptant les modèles commerciaux aux jeunes sociétés, permet aux projets accompagnés de bénéficier d’une assistance de la part des équipes commerciales de l’entreprise d’électronique américaine. Ils se verront également faciliter l’accès à divers outils de conception en ligne et bénéficieront d’ffres privilégiées pour leurs achats sur le site de la marque internationale. L’expertise technique de Texas Instruments leur sera aussi offerte, tout comme l’opportunité unique d’entrer en contact avec ses propres partenaires. « Collaborer avec des startups, c’est rester à l’écoute des derniers progrès technologiques et nous donner la possibilité d’identifier et de promouvoir les solutions prometteuses à un stade précoce » , a avancé par voie de communiqué Maite Remacha, responsable des ventes de grande diffusion de Texas Instruments en Europe occidentale.

Huawei et Devialet co-conçoivent un téléviseur

Huawei et Devialet dévoilent leur première collaboration dans le domaine des téléviseurs. La Huawei Vision V Series, fruit d’un co-développement entre les deux entreprises, devrait être lancée sur le marché chinois dans un premier temps. L’appareil embarque à la fois les technologies audiovisuelles de la marque au lotus et l’architecture acoustique de l’expert français du son. Et chacun y trouve son compte : quand le partenariat constitue un moyen d’accélerer en Asie pour Devialet – la Chine est son deuxième marché –, il offre à Huawei la possibilité de proposer une offre haut de gamme – auxquelles les consommateur·rice·s chinois·es sont de plus en plus sensibles. Pour rappel, la première collaboration entre les deux partenaires remonte à fin 2019, lorsqu’ils ont co-imaginé une enceinte intelligente – la Huawei Sound X. Cette relation s’inscrit dans la vision annoncée par Devialet en 2015, à savoir développer et accélérer la commercialisation des technologies brevetées Devialet sous forme de licences. Une stratégie déjà appliquée par le Français en 2018 dans le cadre du lancement de la Freebox Delta, qui inclut un système audio de sa conception.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *