Headline

Depuis un an, 18 millions de Français ont été victimes de la cybercriminalité

Depuis un an, 18 millions de Français ont été victimes de la cybercriminalité
Depuis un an, 18 millions de Français ont été victimes de la cybercriminalité © Norton/Facebook

Au cours des 12 derniers mois, 18 millions de personnes ont été victimes de cybercriminalité en France. Elles se sentent également plus vulnérables à cette forme de délinquance qu’avant la pandémie de Covid-19. Ce sont les conclusions qui ressortent du rapport “Cyber Safety Insights 2021” de Norton.

Menée en ligne par la société américaine The Harris Poll, cette étude a été conduite auprès de 10 030 adultes dans 10 pays, dont la France, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Son objectif est de proposer un état des lieux de la menace cyber.

Le Covid-19, une aubaine pour les hackers
Cette année a été marquée par les confinements qui ont conduit de nombreux Français à passer plus de temps en ligne pour des activités professionnelles comme personnelles. Une aubaine pour les cybercriminels qui “en ont profité pour multiplier les attaques coordonnées et les arnaques plus vraies que nature“, analyse Steve Wilson, directeur de NortonLifeLock.

Les Français interrogés ont déclaré avoir passé en moyenne 5,5 heures à essayer de résoudre les problèmes liés à ces actes de cybermalveillance, en réinitialisant leurs appareils ou en essayant de récupérer les données dérobées. Les pertes financières liées à ces incidents s’élèveraient à 3 milliards d’euros, d’après le rapport.

L’usurpation d’identité est une source d’inquiétude
L’usurpation d’identité est l’une des préoccupations majeures des Français. 78% se sont dits inquiets à l’idée de la subir. Pire encore, 64% avouent qu’ils n’auraient aucune idée de ce qu’il faudrait faire dans ce cas. 85% d’entre eux désireraient d’ailleurs avoir plus d’information sur ce sujet.

La protection de la vie privée est également une inquiétude majeure, en particulier au Royaume-Uni (62%). 76% des Français affirment ainsi avoir pris des mesures pour protéger leurs informations personnelles à la suite des changements induits par la pandémie de Covid-19. Mais cette tâche s’avère compliquée pour certains d’entre eux : 53% déclarent ne pas savoir comment si prendre.

Des recommandations pour éviter une attaque
Ces préoccupations sont cependant salutaires, d’après le rapport qui indique que 62% des personnes interrogées déclarent prendre plus de précaution pour éviter d’être attaqué une nouvelle fois. A ce sujet, Norton propose quelques recommandations simples : lire attentivement les conditions générales avant d’ouvrir un compte en ligne, régler les paramètres de confidentialité, rester vigilant face à un message ou encore vérifier quotidiennement les flux financier sur ses comptes bancaires.

Enfin, en cas de cyberattaque, l’entreprise rappelle l’importance de signaler l’incident aux autorités compétentes, telles que la plateforme cybermalveillance.gouv.fr.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *