Digital

Réseaux sociaux et podcasts : les nouveaux enjeux du social audio

Vous croyiez avoir tout vu dans le fantastique monde interconnecté des réseaux sociaux ? Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter ou autre Tiktok sont pourtant peut-être déjà has been… ou vont devoir s’adapter. Dans certains pays et notamment chez les plus jeunes, les nouvelles stars se nomment ClubHouse, Cappucino ou encore Discord. Leur particularité ? Dans la lignée des podcasts, un modèle totalement tourné vers l’audio qui dépoussière l’échange social et doit inciter les annonceurs à adopter une stratégie du social audio.

Podcasts et social audio: quelle complémentarité ?

Les podcasts connaissent depuis plusieurs années déjà un succès grandissant surfant notamment sur l’essor des plateformes de streaming Spotify, Deezer ou Apple Music. Dans les transports, en voiture, au sport, au supermarché voire même au bureau, ils permettent une écoute passive tout en exerçant une autre activité. De nombreuses émissions populaires ont d’ailleurs opté pour ce format audio qui fait toujours plus d’adeptes sur des sujets variés (sport, histoire, santé, finances, développement personnel etc.).

Devant cette réussite croissante, les marques ont bien sûr tout naturellement emboîté le pas de ces programmes. Répondant notamment à la volonté des auditeurs de voir leurs marques préférées proposer leurs propres podcasts, certaines enseignes ont développé des podcasts de brand content sur le web (Les Mousquetaires “50 ans d’histoire”, Eucerin “Questions de peau” ou encore Lapeyre “Réponses d’Experts”). La publicité sur ce format est en effet particulièrement plébiscitée par un public qui l’estime acceptable à 65% sur ce support et qui serait très enclin à acheter un produit recommandé dans un podcast selon une étude de l’IAB et Edison.

Les podcasts deviennent donc un véritable enjeu marketing pour les enseignes qui doivent pouvoir proposer des contenus publicitaires audio adaptés à la fois au sujet du podcast mais aussi au contexte dans lequel se situe l’auditeur au moment de son écoute (moment de la journée, lieu potentiel, activité pratiquée pendant l’écoute etc.).

Des podcasts aux réseaux sociaux vocaux

À la suite des podcasts, l’essor du social audio est encore plus justifié par la nouvelle tendance des réseaux sociaux vocaux qui font fureur ces derniers mois, notamment depuis l’instauration de mesures sanitaires de distanciation sociale.

Ainsi, dans le sillage de Clubhouse, ce réseau vocal ultra-select popularisé par les stars de la Silicon Valley, d’autres salons vocaux 2.0 ont vu le jour permettant à ses utilisateurs de s’échanger des messages vocaux très prisés notamment par les jeunes générations.

Des salons privés permettant soit de converser et de se raconter sa journée entre amis (Cappucino, Rodéo) soit de participer à des groupes de discussion avec des inconnus (Discord, Chalk) et d’exprimer des opinions diverses sur une multitude de sujets (société, économie, environnement etc.). Moins chronophage que le texte et moins intrusif que la vidéo, l’audio répond donc à un nouveau besoin et semble avoir ouvert la voie (sans mauvais jeu de mots) à un marché florissant. Twitter n’a d’ailleurs pas tardé à réagir en rachetant l’application de podcast social Breaker pour l’intégrer à son nouveau réseau vocal Spaces, permettant de discuter dans des salons digitaux. LinkedIn aussi a mis le sujet sur la table.

Les marques doivent donc explorer de nouveaux outils du social audio basés sur le vocal à l’image de ce qui pouvait être fait à la radio il y a déjà plusieurs décennies. Une réadaptation avec des outils modernes pour toucher de nouvelles populations et répondre à des usages plus contemporains comme par exemple des mini e-books, des reportages sonores ou des témoignages client avec une promesse de vente toujours intégrée subtilement dans le contenu.

Le social audio présente à ce titre de nombreux avantages comme la proximité, un ciblage optimal et une diffusion du message assurée (pas d’ad-blockers, pas de possibilité de passer la publicité comme sur une vidéo). C’est donc le retour en fanfare de la voix alors que dans le même temps, la radio tombe dans une relative désuétude. Comme toujours, rien ne se perd mais tout se transforme…

Découvrez les créations de Belle Écoute, l’agence social audio qui produit les podcasts Culture Numérique de Siècle Digital.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *