Digital

Tesla : activer l’Autopilot sans conducteur au volant est tristement facile

Une terrible circonstance a eu lieu le 18 avril 2021, causant la mort de deux personnes dans un accident de la route à bord d’une Tesla. D’après les premiers éléments de l’enquête, personne n’était positionné sur le siège conducteur. Suite à cet événement, Elon Musk a expliqué qu’il n’était pas possible que l’Autopilot soit en cause étant donné que le marquage au sol était insuffisant et que le véhicule n’était pas équipé du dispositif de conduite autonome. Face à cet incident, l’organisme Consumer Reports a démontré à quel point il était facile d’utiliser l’Autopilot sans que personne ne soit installé sur le siège conducteur.

Une simple manipulation permet d’activer l’Autopilot sans conducteur au volant

Même si Tesla a implémenté plusieurs mesures de sécurité afin de permettre l’activation de son Autopilot, l’ingénieur Jake Fisher de chez Consumer Reports a facilement réussi à outrepasser ces dernières afin de permettre son utilisation sans être au volant.

Après avoir lancé une Tesla Model Y sur un circuit privé et activé l’Autopilot, Jake Fisher a descendu la vitesse du véhicule à 0. Maintenant que la voiture est à l’arrêt, l’ingénieur précise avoir attaché un poids sur la gauche du volant afin de leurrer le mécanisme de détection des mains. Pour rappel, si la Tesla ne détecte pas vos mains sur le volant lorsque l’Autopilot est activé, le dispositif de conduite autonome se désactive automatiquement. Jake Fisher s’est ensuite extirpé du siège conducteur sans détacher sa ceinture pour aller sur le siège passager. Pour relancer la Tesla, il lui a simplement fallu augmenter la vitesse du régulateur.

« Dans notre évaluation, non seulement le système n’a pas réussi à vérifier si le conducteur était attentif, mais il n’a pas non plus pu dire s’il y avait au moins un conducteur », déclare Jake Fisher. L’ingénieur souligne ainsi un certain retard de la part de Tesla par rapport à ses concurrents. En effet, des constructeurs comme Ford ou General Motors disposent aujourd’hui de systèmes permettant de détecter les mouvements des yeux ou la position du conducteur sur leurs véhicules équipés de systèmes avancés d’aide à la conduite.

Afin d’améliorer l’Autopilot de Tesla, Jake Fisher recommande d’utiliser le capteur intégré au siège pour détecter la présence du conducteur lorsque le dispositif est activé. Pour le moment, celui-ci est uniquement utilisé pour vérifier que les ceintures de sécurité sont bien attachées ou pour déclencher les airbags.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *