Headline

Le spécialiste de la cybersécurité Proofpoint racheté par Thoma Bravo pour 12,3 milliards de dollars

Proofpoint se fait racheter par Thoma Bravo pour 12,3 milliards de dollars
Le spécialiste de la cybersécurité Proofpoint racheté par Thoma Bravo pour 12,3 milliards de dollars © Proofpoint

Proofpoint, spécialiste dans la cybersécurité, est en passe d’être racheté par le fonds d’investissement américain Thoma Bravo pour 12,3 milliards de dollars. Alors qu’elle avait fait ses premiers pas sur le Nasdaq en avril 2012, la société implantée à Sunnyvale en Californie ne sera plus cotée en bourse.

Selon les termes du protocole, qui a été approuvé à l’unanimité, Proofpoint pourra solliciter des propositions alternatives pendant une période de 45 jours. La transaction devrait être finalisée au troisième trimestre 2021, sous réserve de l’approbation des actionnaires et des autorités réglementaires.

Gagner en agilité 
Nous pensions qu’en tant qu’entreprise non cotée en bourse, nous pourrons être encore plus agiles avec une plus grande flexibilité pour continuer à investir dans l’innovation, en s’appuyant sur notre position de leader et en devançant les acteurs de la menace“, a déclaré Gary Steele, PDG de Proofpoint. Il a rappelé que l’entreprise a généré plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2020, ainsi que 287,7 millions de dollars lors du premier semestre 2021, soit une hausse de 15% par rapport à l’année dernière.

Proofpoint a été fondé en 2002 par Eric Hahn, ancien CTO de Netscape Communications. La société américaine est particulièrement connue pour ses solutions de protection des messageries électroniques contre les logiciels malveillants, les spams et les tentatives de fraude par courrier électronique (BEC).

Proofpoint a diversifié ses activités
La sécurité informatique ne se résumant pas aux emails, Proofpoint a peu à peu élargi ses activités. Il commercialise désormais une solution de conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD), baptisée Targeted Attack Protection, qui permet de détecter, neutraliser et bloquer les menaces contenues dans les pièces jointes et des URL, ou encore Proofpoint Threat Response, qui offre aux équipes de sécurité un panorama des menaces réseau.

Proofpoint compte dans ses clients des entreprises de toutes tailles, y compris plus de la moitié des entreprises de l’index Fortune 1000, parmi lesquelles le retailer suédois Blocket, Gaumont, Aspen Insurance Holdings Limited et bien d’autres…

Evidemment, l’entreprise californienne compte de nombreux concurrents, tels que le Japonais Trend Micro, NortonLifeLock, Mimecast ou encore Barracuda Networks. Ils se sont spécialisés dans ce qu’on appelle le “security as a service” (SECaaS), un secteur qui pèsera 26 milliards de dollars d’ici 2025, d’après une étude citée par Techcrunch.

Thoma Bravo s’intéresse de près à la cybersécurité
Depuis quelques années, Thoma Bravo multiplie les opérations dans le secteur de la sécurité informatique. En 2018, il a pris une participation majoritaire dans LogRhythm, un éditeur de système de gestion des informations et des événements de sécurité. Deux ans plus tard, en mars 2020, il s’est offert Sophos pour 3,9 milliards de dollars.

Si la sécurité intéresse le géant du capital-investissement, c’est que ce secteur prend une place de plus en plus importante aussi bien pour les acteurs privés que publics. L’année 2020, marquée par la pandémie de Covid-19, a marqué un tournant en la matière. Le recours massif au télétravail a ouvert des brèches sans précédent pour les hackers qui n’en finissent plus de se spécialiser et d’industrialiser leurs attaques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *