Banque

La Bourse de Paris termine la semaine en hausse (+0,68%)

La Bourse de Paris a terminé la semaine sur une note positive (+0,68%) vendredi, préférant oublier temporairement les risques d’inflation durable et se concentrant plutôt sur les signes d’embellie économique.

L’indice CAC 40 a progressé de 42,83 points à 6.386,41 points. La veille, il avait nettement rebondi (+1,29%). Sur la semaine, il est resté stable (+0,02%), pénalisé par une forte correction mercredi en amont de la publication du compte-rendu de la Fed.

Cette chute était généralisée à toutes les bourses mondiales. « Le mouvement des prix d’aujourd’hui a été plus modéré, car des données économiques plus positives alimentent un discours d’optimisme, l’assouplissement des restrictions entraînant une amélioration de l’activité économique en avril et mai », constate Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK.

Les marchés se sont donc concentrés sur le positif, les signes de reprise économique et d’amélioration de la situation sanitaire et ont laissé de côté les craintes d’une surchauffe qui pousserait les banques centrales à un premier tour de vis monétaire.

Dans la zone euro, en France et au Royaume-Uni, l’activité du secteur privé a enregistré une croissance en mai, selon les indices PMI composite du cabinet Markit.

Aux Etats-Unis, un indicateur immobilier mitigé a rassuré le marché sur la crainte d’une surchauffe du secteur. Si les prix des logements anciens ont continué leur ascension pour atteindre un record en avril, les ventes ont ralenti pour le 3e mois d’affilée.

Sur le plan sanitaire, les principaux producteurs de vaccins contre le Covid-19, les pays du G20 et le FMI se sont engagés vendredi à accélérer la vaccination des pays pauvres pour mettre un terme à la pandémie et relancer l’économie mondiale.

En France, la première étude en vie réelle conclut que la vaccination réduit de 87% le risque de formes graves de Covid-19 chez les plus de 75 ans dès sept jours après l’injection de la 2e dose. Par ailleurs, l’ensemble des adolescents de 16 à 18 ans pourraient avoir droit aux vaccins à partir de juin.

Bompard renouvelé jusqu’en 2024 chez Carrefour

Le titre du géant de la distribution a reculé de 1,01% à 17,14 euros. Les actionnaires de Carrefour, réunis en Assemblée générale vendredi, ont renouvelé pour trois années supplémentaires le mandat d’Alexandre Bompard à la tête du groupe, et le conseil d’administration ne change pas.

Vallourec creuse encore

Le fabricant de tubes sans soudure a chuté de 3,44% à 27,50 euros. Il a annoncé jeudi qu’il voyait le bout du tunnel de sa restructuration financière pour juin, et confirmé la poursuite de son plan d’économies de 400 millions d’euros d’ici 2025, qui comporte la fermeture d’un site en France.

Derichebourg a le vent en poupe

Le groupe de recyclage a profité (+7,98% à 8,46 euros) d’un bénéfice net qui s’est envolé de 229% à 73,6 millions d’euros au premier semestre de son exercice décalé 2020/2021, porté notamment par une hausse des ventes de ferraille.

Solutions 30 toujours sans comptes annuels

Solutions 30 a annoncé vendredi soir envisager « un retrait de cote » alors que le cabinet EY, son commissaire aux comptes, n’est « pas en mesure de formuler une opinion » sur les comptes annuels 2020 de l’entreprise. Le titre est suspendu depuis le 10 mai à la Bourse de Paris et la cotation va reprendre lundi 24 mai, a ajouté l’entreprise.

Obiz arrive le 26

La société de marketing relationnel Obiz a annoncé vendredi le succès de son introduction en Bourse, la demande pour les titres mis en vente dépassant de 1,45 fois l’offre. Le prix de l’action a été fixé à 7,50 euros et elles pourront être négociées sur le marché des valeurs de croissance, Euronext Growth, à compter du 26 mai.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *