Banque

Taux immobilier : les records continuent de tomber

En plein cœur de l’été, les taux de crédit immobilier continuent de battre des records… à la baisse. Malgré tout, les banques restent sélectives.

Mais jusqu’où les taux de crédit immo baisseront-ils ? Alors qu’au deuxième trimestre, ils sont passés sous la barre des 1% en moyenne sur 20 ans, du jamais vu, ils continuent encore de reculer, selon les constats dressés ces derniers jours par les courtiers. Les barèmes qu’ils reçoivent des banques sont au plus bas. « Une excellente nouvelle pour tous les candidats à l’emprunt », lâche Maël Bernier, la directrice de la communication de Meilleurtaux, dans une vidéo diffusée ce lundi sur Twitter.

Les taux vont en moyenne de 0,5% à 1,3% selon les durées d’emprunt. Et pour les meilleurs dossiers, les taux sont dans tous les cas inférieurs à 1%. « Néanmoins et plus que jamais en cette période estivale, il faut s’armer de patience pour obtenir un crédit immobilier. Aujourd’hui, certaines banques indiquent même ne plus prendre de dossiers avant la 3ème semaine d’août. Aussi, il est très important si l’on a un projet en cours, d’anticiper et de prévoir un délai plus long pour la date de la signature définitive au-delà des 3 mois. Cela évitera beaucoup de stress et d’inquiétudes si la réponse des banques tarde un peu à venir », précise Maël Bernier.

Les taux moyens dans les banques début août

  • Sur 15 ans : 0,86% d’après Meilleurtaux ; 1% pour Cafpi ; 0,81% selon Le-Partenaire.
  • Sur 20 ans : 1,07% d’après Meilleurtaux ; 0,95% pour Cafpi ; 0,97% selon Le-Partenaire.
  • Sur 25 ans : 1,28% d’après Meilleurtaux ; 1,25% pour Cafpi ; 1,17% selon Le-Partenaire.

Le comparatif partenaire des taux immobiliers

Taux moyens constatés par les réseaux de courtage, sur la base des barèmes fournis par les banques. Ils ne tiennent pas compte du coût de l’assurance emprunteur.

Cette baisse des taux qui n’en finit pas est portée par des banques qui ont des ambitions toujours plus fortes et qui sont bien décidées à capter chaque « bon » dossier », complète Fabienne Laborde, directrice commerciale de Le-Partenaire.fr.

Les banques restent sélectives

Pour autant, cela ne veut pas dire que les banques octroient des crédits les yeux fermés. De nouvelles obligations émises par le ministère des Finances les poussent à respecter des règles de plus en plus strictes. Selon Meilleurtaux, les refus de prêt pourraient ainsi se multiplier dans les semaines à venir, « d’où l’importance de bien inscrire des conditions suspensives dans le compromis de vente ».

Pour être quasi-certain de se voir accorder un crédit, un bon profil doit respecter les 4 adages, rappelle Le Partenaire. A savoir : un CDI, un apport personnel de 10%, un taux d’endettement au plus bas et une bonne gestion des comptes. En effet, lors de la constitution de votre dossier, la banque va vous demander les relevés de compte des trois derniers mois. Evitez donc non seulement d’être à découvert mais aussi de faire trop flamber la carte bleue avec des dépenses excessives d’alcool ou de jeux !

Jusqu’à 50% d’économie sur votre assurance de prêt

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *