Headline

Carrefour, Nestenn… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Carrefour ouvre un drive piéton automatisé à Paris avec Delipop

Carrefour noue un partenariat avec Delipop pour développer une nouvelle offre de drives piétons robotisés. Un tout premier point de retrait a ouvert dans le XVIe arrondissement de Paris, le 6 octobre. L’enseigne de grande distribution revendique être « la première à s’allier avec cette startup spécialiste de la prise en charge logistique de commandes e-commerce alimentaires » . Le service, qui vise à développer l’e-commerce de proximité, offrira un choix de 15 000 références de produits disponibles sur le site web de Carrefour. Le client peut récupérer son panier le jour même, de 8h à 22h et du lundi au samedi. Préparées dans un site logistique de l’enseigne, les commandes sont livrées et stockées au point de retrait de Delipop dans des casiers respectant la chaîne du froid. Le client reçoit un code par texto afin d’ouvrir ces derniers, dès que sa livraison est effectuée. Pour rappel, Carrefour s’est engagé à déployer 2 000 points de vente e-commerce d’ici à la fin 2021 dans le cadre de l’accélération de sa stratégie omnicanale. D’après une étude Cogision, 44 % des Parisiens se disent prêts à utiliser un drive, si son emplacement se situe sur leurs trajets quotidiens.

Nestenn choisit Zelok pour proposer une solution d’assurance loyers impayés

Nestenn a retenu Zelok dans le cadre de sa montée en gamme. Le groupe immobilier fait appel à la solution assurances loyers impayés de la startup afin de s’imposer comme « un intermédiaire de confiance entre les propriétaires bailleurs et les locataires » . Fort de 430 agences, l’entreprise revendique « près de 147 000 transactions et un taux de satisfaction de 93 % ». La brique apportée par Zelok doit permettre à son réseau d’agences de « capter de nouveaux investisseurs locatifs et fidéliser les clients existants ». La couverture loyers impayés offerte par la startup assurera aux bailleurs qui la choisiront de recevoir chaque mois 100 % de leur loyer et leurs charges à date fixe, « quoi qu’il arrive ». « Nous constatons que les agences qui utilisent l’assurance captent 20 % de mandats de gestion locative supplémentaires » , a noté dans un communiqué le co-fondateur de Zelok, Fabrice Houlé. Pour rappel, Nestenn entreprend sa transformation numérique : des services tels que le pilotage du dossier candidat locataire en ligne, la vérification de faux documents, le calcul automatique de la solvabilité et l’automatisation des tâches ont déjà été implémentés.

Le Village by CA dévoile les lauréats des Village Awards

Le Village by CA Paris a révélé les vainqueurs des Village Awards, qui récompensent les meilleures collaborations startups-grands groupes. Dans la catégorie « Coopération la plus efficace » : Sublissime, qui permet de réaliser des visuels produits avec une application et un studio connecté, a photographié pour Leroy Merlin des centaines de produits en vue d’un changement de logiciel d’implantation de rayon. Dans la catégorie « Coopération la plus inattendue » : Reverto, qui emploie la réalité virtuelle afin de prévenir les risques psycho-sociaux, a imaginé pour le ministère de la Justice une expérience immersive pour confronter les auteurs de violences conjugales à leurs agissements. Dans la catégorie « Coopération responsable » : Green Phoenix, spécialiste de la collecte et valorisation de biodéchets, s’attache à bâtir avec Lingenheld Environnement et ES un cercle vertueux allant du biodéchet jusqu’au biogaz. Dans les catégories « Coup de cœur du jury » et « Prix du jury » : CibleR, expert du marketing prédictif, a contribué à la création de la plateforme gratuite Tourisme by CA, qui met en relation professionnels du tourisme et particuliers.

La Banque des territoires facilite l’accès aux loisirs avec Amadeus et Dawex

À la demande du gouvernement, la Banque des Territoires lance la plateforme numérique nationale de distribution et de réservation d’activités de loisirs : Alentour. Cette dernière est le fruit d’une collaboration avec le groupe Amadeus, expert du voyage, et la startup Dawex, à l’origine d’une plateforme d’échange de données. Alentour vise à « numériser le plus large catalogue possible d’activités de loisirs dans tous les territoires français ». Des activités proposées aux voyageurs aussi bien par les hébergements touristiques – hôtels, campings, résidences, etc. – que les acteurs institutionnels – office de tourisme ou encore comité régionaux du tourisme. Les vacanciers peuvent ainsi « réserver une offre d’activités locale riche et variée, jusqu’ici difficilement accessible » , note par voie de communiqué la Banque des territoires, arguant que l’« ambition est de créer de la valeur pour les acteurs du tourisme des territoires, en donnant de la visibilité à l’offre locale et en encourageant l’innovation ». À date, 2 500 activités sont réservables dans 200 hôtels azuréens. La plateforme sera progressivement déployée dans toute la France d’ici à la fin 2022.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *